Bébé Chou

Le décalottage des petits garçons

Rédigé par Maman - - 1 commentaire

decalottage
Contrairement à ce que font certains médecins ou puéricultrices, il ne faut pas décalotter sans raison valable un tout petit. En général, les petits garçons le tripotent assez pour s'occuper eux même du travail !

Et si effectivement il y a un problème, celui-ci ne se manifeste qu'à partir de l'adolescence. De plus, c'est un acte culturel puisque beaucoup de pays ne le pratique pas.
Les raisons avancées

Certains conseillent de décalotter les enfants pour vérifier :
  • l'absence de phimosis. Le phimosis, c'est le fait que l'orifice du prépuce est trop serré pour permettre au gland de sortir quand le garçon est en érection.
  • prévenir des infections
le decalottage
Le phimosis

Le phimosis est spontanément très rare quand le développement du prépuce est respecté.

Dans son étude, Le destin du prépuce, Gairdner (1949) a montré que la non-rétractilité du prépuce chez l'enfant de moins de trois ans est due au non-clivage du gland et du prépuce, et non à l'étroitesse du prépuce. Sur une série de 100 nouveau-nés, il a constaté chez seulement 4 % d'entre eux un prépuce entièrement rétractable.

A 6 mois, 1 an, 2 ans et 3 ans, la proportion de prépuces non rétractables est successivement de 80 %, 50 %, 20 % et 10 %. Le développement physiologique, c'est-à-dire le clivage progressif des feuillets interne du prépuce et externe du gland, l'imprégnation hormonale à partir de la septième année, le forçage doux et progressif par le gland lors des érections suffisant : la proportion de prépuces rétractables passe de 4 % à la naissance à 96 % à la puberté, 99 % de 16 à 17 ans.

Le décalottage systématique pour prévenir du phimosis ne servirait qu'à prévenir une pathologie naturellement très rare. Par contre, et beaucoup plus grave, la majorité des phimosis constaté sont souvent acquis après des décalottages forcés (Boureau, 1982).
 
Prévenir les infections

Encore une fois, la nature est bien faite et le prépuce est auto-nettoyant. Le bout du prépuce est resserré autour de la verge, justement pour éviter que des poussières s'y introduisent. Ainsi, en décalottant le prépuce, on ne prévient pas les infections, on leur offre une entrée de plus.

Ne suivez pas les conseils qui promeuvent le décalottage des petits garçons systématique et n'hésitez pas à en parler à votre médecin, certains médecins décalottent encore systématiquement les jeunes garçons.

1 commentaire

#1 Oiseau a dit :

Merci pour cet article. J'ai été victime d'une circoncision à cause de décalottages forcés alors que tout allait bien... Voir aussi cette interview du Dr Winckler : http://martinwinckler.com/spip.php?article697

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot qgqizr ? :